Marché et tendances

Comment travailler dans le secteur de l’énergie ?

Secteur énergie

Au-delà des aspirations personnelles, les débouchés constituent l’un des principaux critères pris en compte pour orienter ses études. Il est alors recommandé de se tourner vers des métiers qui présentent une véritable valeur ajoutée. C’est le cas du secteur de l’énergie. Quels sont les conseils à suivre pour travailler dans ce domaine ?

Une recherche constante de nouveaux talents et d’un personnel compétent

Avec des besoins croissants et une transition écologique qui génère de profondes mutations au cœur des métiers, le secteur de l’énergie ne cesse d’évoluer. Les spécialisations sont donc variées et donnent lieu à de nombreuses activités professionnelles. Ingénieur, exploitant, manutentionnaire, chargé de projet pour le développement des réseaux de transport…

On peut alors définir son plan de carrière selon un domaine précis :

  • l’industrie du nucléaire ;
  • le secteur des énergies renouvelables : éolien, solaire… ;
  • les solutions de mobilité liées aux énergies fossiles ;
  • les réseaux de gaz et d’électricité : entretien, acheminement…

Pour des postes non qualifiés aux études supérieures, les candidats peuvent se tourner vers un cabinet de recrutement dans le solaire ou toute autre spécialité. Cela permet de s’insérer plus facilement sur le marché du travail et de se constituer une première expérience reconnue.

Des compétences précises et une grande capacité d’adaptation

Si le secteur de l’énergie est pourvoyeur d’emploi, le meilleur moyen de travailler est d’anticiper sa carrière dès la scolarité. Ainsi, chaque année, plusieurs dizaines de milliers d’emplois sont disponibles. Les candidatures sont néanmoins toutes aussi nombreuses, voire supérieures. Dans ce contexte tendu, il est donc essentiel de parvenir à se distinguer de la « concurrence » par un profil spécifique.

De concepteur de solutions d’acheminement à technicien d’intervention, il n’est pas rare que les compétences requises exigent de la polyvalence. De bonnes connaissances théoriques sont également souvent complémentaires à une excellente adaptabilité.

Le cas échéant, une bonne condition physique peut être demandée. C’est notamment le cas lorsqu’on sollicite un cabinet de recrutement dans l’éolien pour travailler sur des structures hautes à la campagne ou en pleine mer.

Recrutement solaire

Le secteur de l’énergie : des emplois à pourvoir à l’échelle internationale

Travailler dans le secteur de l’énergie peut requérir une certaine mobilité. En parallèle d’offres locales qui tendent à se démocratiser, de grandes multinationales proposent des postes à l’étranger.

Pour des déplacements ponctuels ou des responsabilités permanentes, une bonne capacité d’adaptation est demandée. La connaissance d’une langue étrangère est également un avantage non négligeable lorsqu’on souhaite orienter sa carrière dans cette voie professionnelle.