Marché et tendances

Comment travailler dans la plasturgie ?

un ouvrier et sa supérieure qui examinent un plan

Parmi les nombreux secteurs en demande de personnel qualifié, le domaine de la plasturgie propose d’intéressantes perspectives de carrière. Pour les jeunes diplômés, comme pour les salariés en cours de reconversion, près de 17 000 postes sont à pourvoir à l’échelle nationale, toutes spécialités confondues. Découvrez les formations et les parcours professionnels recommandés pour travailler dans la plasturgie.

Un grand nombre de postes à pourvoir

La plasturgie demeure un secteur qui sollicite de nombreuses compétences. Les profils des employés sont variés. Ils présentent des parcours différents, comme l’évolution de carrière, la reconversion ou la spécialisation. Parmi les postes à pourvoir, ce domaine industriel recrute des :

  • techniciens : HSE (hygiène-sécurité-environnement), essai qualité, production, méthode et industrialisation, analyse des process… ;
  • stratifieurs drapeurs ;
  • experts des matériaux composites ;
  • cadres techniques en bureau d’études ;
  • concepteurs ;
  • régleurs de machines ;
  • conseillers technico-commerciaux…

Ces différents emplois nécessitent généralement une formation diplômante, comme un Baccalauréat Professionnel plastiques et composites. Cela permet d’être particulièrement sensibilisé aux enjeux et particularités du secteur. À défaut, une précédente expérience professionnelle demeure toujours appréciée par les employeurs.

Devenir plasturgiste par le biais de la filière professionnelle ou universitaire

amphithéâtre d'université

Le plasturgiste est un ingénieur, un technicien ou un ouvrier, spécialisé dans la conception de produits en plastiques ou matériaux composites. Il encadre donc les phases de création, de planification et de mise en œuvre. Par conséquent, ces compétences sont multiples. Il s’assure du respect du cahier des charges, notamment en ce qui concerne les délais de livraison et les quantités à fournir. Ainsi, l’innovation constitue le cœur de son métier.

Après un Bac pro en plasturgie, il est conseillé de s’orienter vers un BTS europlastics et composites pour poursuivre dans une filière professionnelle. Pour un profil bac +5, les candidats peuvent se tourner vers les écoles d’ingénieur spécialisées ou la voie universitaire. Par exemple, pour y suivre un Master ingénierie en plasturgie.

Des formations continues pour parfaire ses connaissances professionnelles en plasturgie

 

Dans une volonté d’accéder à un poste hiérarchique supérieur ou de se reconvertir, il est également possible de participer à des formations professionnelles. Cela permet de parfaire ses connaissances, tout en réalisant un suivi continu sur les dernières évolutions du secteur, qu’il s’agisse des réglementations afférentes ou d’innovations techniques.

Selon l’organisme, les thématiques abordées sont variées. Il est donc possible de creuser des sujets spécifiques, comme, par exemple :

  • les procédés de transformation en plasturgie ;
  • la maintenance préventive ;
  • les biomatériaux ;
  • le principe de fabrication additive.

Les métiers de la plasturgie sont donc accessibles à tous les niveaux et à tous les stades de la vie professionnelle. Qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Images : Pexels