recrutement-sur-twitter

Comment être recruté via Twitter ?

A l’instar des autres plateformes du social media, Twitter peut être un puissant levier de recrutement. Un outil complémentaire qui peut sérieusement décupler les chances des candidats d’être repérés par leur futur employeur. Mais encore faut-il y réaliser des actions qui vont dans le bon sens.

Optimiser son profil, l’étape initiale

La visibilité et la e-reputation sont les premiers chantiers à mener sur Twitter. La visibilité de son compte, de son profil. Rédiger une biographie circonstanciée est essentielle tout comme le fait de mentionner clairement dans son statut être en « recherche d’emploi » voire « à l’écoute d’opportunités » pour les personnes déjà en poste et qui aimeraient changer d’emploi. D’ailleurs, ces derniers ont tout intérêt à jouer la carte de la discrétion pour que leur employeur actuel ne les grille pas. Pour ce faire, créer un deuxième compte Twitter, totalement dédié à la recherche d’emploi est nécessaire.

L’optimisation de son profil passe immanquablement par l’utilisation de hashtags clés tels que #commercial, #finance , #marketing etc… D’autres points essentiels sont à intégrer : localisation, principales tâches effectuées, niveau de responsabilité…

Suivre les bons comptes, participer

Pour se donner le maximum de chances d’être ciblé par des recruteurs, des décideurs ou même des chasseurs de tête, il est indispensable de suivre leurs comptes ! Une recherche via des mots clés permet d’identifier les bonnes personnes, les bonnes entreprises à suivre, celles qui correspondent avec le type d’emploi recherché.

Vient ensuite la phase active de la recherche d’emplois. Le hashtag #i4emploiR permet de suivre au plus près les nouvelles de l’emploi. Mais sur Twitter, opter pour une attitude de simple observateur ne suffit pas, il faut être proactif. Réagir, commenter, retwitter les discussions et les tweets sur de tels hashtags est incontournable pour taper dans l’œil des recruteurs ou des prescripteurs voire des influenceurs. Et de manière quotidienne !

L’idée est de créer du lien, de s’engager, de réagir, de rester informé des offres de postes à pourvoir. Car les recruteurs utilisent Twitter pour relayer leur politique RH.

L’avantage d’être réellement actif est de donner la possibilité à son réseau d’en savoir plus sur son profil grâce à des liens vers ses comptes LinkedIn. Le compte LinkedIn est idéal pour détailler son parcours pro, son expérience, ses réalisations. Twitter sert alors de porte d’entrée.

Être actif sur Twitter ne consiste pas à envoyer messages sur messages aux recruteurs potentiels. Twitter est, avant tout, un espace de discussions et d’échanges. La bonne attitude est avant tout de miser sur cet aspect pour devenir de plus en plus influent et visible. Plus une personne est active, plus elle est recommandée comme contact à d’autres utilisateurs de la plateforme. La viralité du réseau social joue alors en sa faveur, en tissant de nouveaux liens on crée mécaniquement de nouvelles opportunités. Partager du contenu, relayer des tweets, commenter, échanger décuple à la fois sa visibilité tout en améliorant son image de marque aux yeux des entreprises et des recruteurs. Le but est de donner une image professionnelle et engagée.

En parallèle, mener une veille active permet de débusquer des opportunités, de mettre le doigt sur des offres en relation avec sa recherche. Le candidat sera alors redirigé vers une page spéciale mise en place par le recruteur, une page de site web prévue pour consulter l’offre et postuler directement.

Twitter est idéal en recherche d’emploi car le réseau social est un subtil mélange entre professionnalisme et non-formalisme. Les candidats peuvent jouer sur deux tableaux à la fois en cherchant à être repéré tout en identifiant les offres d’emplois à pourvoir et les (bonnes) personnes à suivre.