recrutement chasseur de tete

Comment être repéré par un chasseur de tête ?

Vous pensez qu’être repéré et contacté par un cabinet de recrutement est réservé à quelques happy few ? Qu’il sera impossible qu’un chasseur de tête s’intéresse à votre profil, vos compétences, expérience et savoir-faire ? Détrompez-vous ! Les chasseurs de tête sont en recherche permanente de nouveaux talents afin de satisfaire les besoins de leurs clients qui cherchent à recruter. Tout est affaire de stratégie et de méthode. Nos conseils.

 Soyez visible sur le web !

A l’image d’une entreprise ou d’une marque, vous avez tout intérêt à travailler votre visibilité sur le web. Car les cabinets de recrutement épluchent Internet pour dénicher les bons candidats. Votre profil doit apparaître facilement aux yeux des chasseurs de tête, car sachez une chose : les profils les plus visibles sont d’une part ceux qui sont les plus contactés mais aussi ceux considérés comme ayant le plus de valeur pour les cabinets RH.

Votre nom doit générer des résultats quantitatifs, mais aussi voire surtout qualitatifs sur les moteurs de recherche. La recherche se fera en fonction des postes à pourvoir, par ex : « ingénieur informatique » ou « développeur web » ou encore « manager commercial ».

Le référencement demande du temps et un travail méticuleux. Les réseaux sociaux professionnels sont incontournables, LinkedIn et Viadéo en tête. Mais les annuaires spécialisés, les CVthèques, les profils sur les sites d’emplois spécialisés comptent tout autant. Soyez présent sur toutes les plateformes en rapport avec votre profil et soyez actif ! Prenez part aux discussions de groupes, commentez, échangez, donnez votre parole d’expert.

Bâtissez et entretenez votre réseau

Détenir un large réseau de connaissances professionnelles participe activement à vous faire repérer par les chasseurs de tête.

En faisant en sorte que votre réseau soit le plus étendu possible, vous augmenterez mécaniquement vos chances d’être repéré par un chasseur de tête. Vous bénéficierez de la viralité inhérente au web. Votre nom et/ou votre profil peut leur être suggéré par les algorithmes des réseaux sociaux pro lorsqu’ils effectuent une recherche ou naviguent sur leur compte.

N’oubliez pas également de revenir aux bases, à savoir d’entretenir votre « vrai » réseau, pas celui du web mais celui de la vraie vie. Car les cabinets de recrutement peuvent vous contacter grâce à la recommandation de l’un de vos anciens collègues, patrons, de vos clients, de vos anciens camarades de promo…

Créer un profil direct, offensif… mais discret si vous êtes en poste !

Premier cas de figure : vous êtes en recherche d’emploi. Dans ce cas, votre profil sur les réseaux sociaux pro et les CVthèques des sites d’emploi devront être particulièrement soigné, direct, offensif. Indiquez clairement et visiblement vos spécialisations métier, compétences, niveau d’expérience, responsabilités, objectifs atteints… Les chasseurs de tête cherchent des professionnels prêts à travailler, détenant un socle de compétences techniques précis, x années d’expérience. Alors autant leur donner ce qu’ils cherchent ! Entrez dans le vif du sujet !

Deuxième cas de figure : vous êtes en poste et aimerez changer d’entreprise. Dans ce cas, votre profil sera mis en avant avec autant de détail que dans le premier cas de figure à ceci près que vous resterez discret sur votre nom de famille – une initiale suffit – sur le nom de votre employeur actuel – un descriptif du type « acteur de conseil en communication de la région IDF »- et sur vos coordonnées de contact. Beaucoup de personnes en poste et qui cherchent à se faire repérer par les chasseurs de tête créent une adresse email spéciale pour leur recherche d’emploi.