choix-candidat-recrutement

Les éléments surprenants qui influent dans un recrutement : le narcissisme, l’heure, le sentiment de puissance…

Vous pensez qu’il n’y a que les compétences, le savoir-faire, le savoir-être et l’expertise qui pèsent dans la balance lors d’un entretien de recrutement ? Eh bien non car d’autres aspects particulièrement surprenants jouent un rôle majeur dans le choix d’un candidat plutôt qu’un autre.

Le jour, l’heure… et la météo !

Selon une étude réalisée par Glassdoor, le mardi à 10h30 et le moment idéal dans la semaine pour passer un entretien de recrutement qu’il soit collectif ou non.. Il s’agit du jour et de l’heure où les recruteurs sont les plus productifs, les plus disposés et réceptifs.

Des chercheurs de l’Université de Toronto ont démontré que les candidats reçus un jour de pluie obtenaient de moins bons résultats que ceux reçus par un jour ensoleillé. La météo influe directement sur l’humeur des recruteurs… et ça se ressent sur les notes qu’ils attribuent aux candidats.

Le sentiment de puissance

Pour Amy Cuddy, professeur à Harvard, développer un sentiment de puissance lors d’un entretien influence inconsciemment les recruteurs. Une attitude physique qui va dans ce sens est recommandée : bras ouverts, coudes vers l’extérieur et menton relevé. De la sorte, le candidat communique à ses interlocuteurs qu’il est l’homme de la situation, qu’on peut compter sur lui.

Le narcissisme

Une enquête menée et publiée par le site ScienceDaily.com prouve que les personnes narcissiques obtiennent de bien meilleurs résultats en entretien d’embauche. Très confiant, sûr de leur valeur et ayant une haute d’estime d’eux-mêmes, les personnes narcissiques convainquent les recruteurs plus facilement car ils dégagent plus d’assurance que les autres.

La couleur des vêtements

D’après plus de 2 000 recruteurs et professionnels de RH, certaines couleurs de vêtements conviennent mieux que d’autres le jour d’un entretien. Le noir, le bleu, le gris ou encore le marron sont les meilleures couleurs à porter. Elles sont jugées comme sûres et conservatrices, de nature à rassurer le recruteur. Les couleurs créatives telles que le jaune et l’orange sont plus risquées, tout comme le rouge qui communique une idée de forte puissance. Tout dépend de la fonction à briguer !

Une bonne assise

Avant de prendre place sur le fauteuil ou la chaise en face des recruteurs, il est impératif d’attendre d’y être invité ! Suite à quoi, s’assoir bien droit et occuper le maximum d’espace possible sur la chaise est recommandé pour véhiculer de l’assurance et de la confiance en soi. Exit le regard fuyant, la tête courbée, les jambes croisées ou encore les épaules voûtées.

La gestuelle des mains

Au cours de l’entretien, les gestes des mains communiquent différentes informations: montrer les paumes témoigne de la sincérité, les positionner vers le bas indique un sentiment de domination, former un triangle avec le bout des doigts est un signe d’assurance tandis que tapoter ou pianoter des doigts sur la table communique de l’impatience.

Les questions

Les candidats qui tapent dans l’œil des recruteurs sont ceux qui sont capables de poser spontanément de bonnes questions. Il ne s’agit pas seulement de répondre à celles que l’on pose mais bien de témoigner de l’intérêt et déjà d’une forme d’engagement en posant des questions sur l’entreprise, ses problématiques, son marché, sa stratégique, ses valeurs…